Mina_BUne certaine Mina B. placée en garde à vue lundi dernier dans une affaire de meurtre de deux policiers en 2016 possédait une clef USB renfermant la liste de 2626 fonctionnaires des RG et de la DST. Selon moi, il n'est pas possible d'obtenir de tels renseignements sans disposer de complicité au sein des service des effectifs.

Ceci est le résultat d'un démantèlement des fichiers de police et gendarmerie voulu par Mitterrand qui ne devaient plus contenir que les avis des condamnations non amnistiées. Des multi-récidivistes jamais condamnés peuvent ainsi se retrouver dans les rangs des forces de l'ordre le casier judiciaire étant vierge, ceci parce que la justice ferme les yeux sur les actes répréhensibles des mineurs et pas seulement. Où sont les enquêtes sérieuses qui étaient réalisées dans le passé concernant les candidats au recrutement. A cela il faut ajouter la politique gouvernementale anti-discriminatoire.

Tout est pourri dans le royaume de France !