Pauvre France

19 juillet 2018

Une actualité plus toute fraîche : un collaborateur du président plutôt frappant !

Benella

L'information figure en page d'accueil de MSN. Je n'ai pas eu le courage de recopier le lien plutôt long, sujet à erreur de frappe.

Alexandre Benella est présenté par le journal "Le monde" comme ancien responsable de la sécurité du candidat Macron avant de devenir chargé de mission auprès du président à l'Elysée. Il aurait toujours assuré un rôle protecteur comme cela a été le cas au salon de l'agriculture. Le 1er mai, ce fidèle collaborateur est allé un peu trop loin frappant un manifestant que la police avait déjà maitrisé. Il portait même un casque de CRS. En voilà un qui a raté sa vocation car il aurait pu faire acte de candidature dans la police et choisir comme affectation les compagnies républicaines de sécurité.

Il a été suspendu quinze jours avant d'être dirigé vers une fonction administrative. Quel changement pour un homme de terrain frappant un homme à terre.

Posté par Guyenne à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 juillet 2018

J'ai toujours eu l'impression de parler dans le vide !

Quand je pense au plan "Police Route" que j'ai connu dans le passé et des gendarmes sillonnant les routes de leurs circonscriptions en VL ou moto, je me dis qu'ils seraient plus utiles à l'heure actuelle où l'éducation nationale ne joue plus son rôle et où  la formation des futurs conducteurs laisse à désirer. C'est à se demander où sont passés nos gendarmes. Vivant ma retraite à la campagne mais proche d'une départementale à grande circulation, durant mes sorties, je n'ai jamais rencontré de motards de la Gendarmerie et je peux compter sur les doigts de la main le passage des hommes de la brigade locale dans le hameau. Les "écarts", comme on les appelait, sont depuis longtemps laissés à l'écart (sourire).

Après cette entrée en matière, j'en viens au sujet que je voulais traiter me laissant l'impression de parler dans le vide depuis tant de lustres que je l'aborde en ayant même fait part à la présidence via le site de l'Elysée. Je veux parler des voitures banalisées noyées dans le flot de la circulation pour sanctionner les dangers de la route. En fin d'activité, sur la route chaque jour, j'aurais pu relever des monceaux d'infractions mais hors de ma circonscription de compétence. Ce qui m'avait été signifié par le Parquet suite aux premières infractions que je m'étais permis de relever. Quand je pensais à ma précédente affectation où, en service de police de la route, il fallait parfois chercher la petite bête pour relever une infraction...ou se camoufler ? La solution de la voiture banalisée venait donc toute seule. Elles existent mais uniquement pour la vitesse.

Je ne circule plus beaucoup mais je suis tout de même témoin d'infractions caractérisées. La semaine dernière, en agglomération, un jeune à scooter se permettait de dépasser mon véhicule en franchissant une ligne continue pour me couper la route cinquante mètres plus loin en virant à droite. Cet après-midi, une "pisseuse" en Twingo, jeune conductrice (A aux fesses) se permettait d'effectuer le dépassement de trois véhicules dont le mien, chevauchant un ilot directionnel (zébra), à une intersection avec franchissement de ligne continue. En la circonstance il y avait dépassement dangereux dans un carrefour avec franchissement de ligne continue et vitesse excessive. C'est le plus bel exemple de la dégradation de notre système éducatif, de l'incompétence ou laxisme des formateurs à la conduite et de la gentillesse des inspecteurs au permis de conduire.

 

 

Posté par Guyenne à 22:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 juillet 2018

Pris ainsi, il ressemble bien à son père et laisse apparaître son véritable caractère !

Marquez__2_Encore une victoire pour Marc Marquez sur la Honda suivi par le nonuple champion du monde Valentino Rossi et Maverick Vinales, tous deux sur Yamaha.

Sur le podium, la tension qui existe entre les deux clans était palpable avec Rossi et Vinales d'un côté puis Marquez et un de ses mécaniciens de l'autre.

Marquez est certes un petit génie de la moto, cela n'excuse pas ses actions peu sportives contre Rossi valant, entre autres, à ce dernier l'impossibilité d'obtenir son dixième titre de champion du monde. J'aimais bien ce petit qui m'a déçu. Il est souvent dit qu'il ne faut pas seulement voir l'endroit d'un décor mais aussi son envers. Il en est de même chez l'individu. L'image que j'ai pu découvrir montre l'envers de Marc Marquez. Je l'ai vu sauter la marche du podium mais presque de dos alors qu'un photographe professionnel l'a saisi de face.

Faudra-t-il qu'un autre génie de la moto apparaisse pour lui remettre les pieds sur terre ? Un autre super égo, en la personne de Jorge Lorenzo, rejoindra Marquez chez Honda la saison prochaine, ce qui promet une belle empoignade en 2019. Ce qui m'inquiète, c'est la tournure que prend la rediffusion des grands prix motos de vitesse, me faisant penser que je ne verrai bientôt plus que le GP de France sur France-3 et le GP d'Allemagne sur Eurosport deutsch via SAT.

Posté par Guyenne à 18:07 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

09 juillet 2018

Si nous étions nez à nez, nous nous le boufferions !

Nous pouvons être nés du même lit sans pour autant épouser les mêmes idées.

Vu le commentaire à "zalandeau", auquel j'ai répondu pour éviter toute équivoque, il pensait que mon frère épousait les même idées que moi. En lisant ma réponse, il constatera qu'il n'en est rien et ma présente réaction lui apportera des précisions.

Mon frangin qui ne me donnait pas beaucoup de nouvelles de l'Afrique du Sud où il réside depuis une cinquantaine d'années, s'est enfin mis au "computeur" (c'est son mot). Est-ce le veuvage qui lui laisse plus de temps, sa femme ayant été plusieurs années clouée au lit ? Le fait est qu'il m'étonne lui qui, comme ma moitié, semblait allergique à l'ordinateur et internet. Nous sommes tous vieux, l'aînée est décédée depuis quelques années déjà et la seconde a passé le cap des 93 ans le mois dernier. J'étais seul au "computeur", exceptés quelques neveux et nièces dont seuls trois ne sont pas encore retraités...

Voulant connaître le climat politique et économique de notre France, je le lui ai décris à ma façon en lui joignant une image de notre Marianne récoltée chez "zalandeau". Sa réponse ne m'a pas saisi de stupeur mais un brin étonné tout de même. Quand je l'ai revu pour la dernière fois en juillet 2017, au coeur de notre Lorraine, nous n'avons pas parlé politique. Nous en étions aux anecdotes familiales. Heureusement d'ailleurs car la politique nous aurait fâchés.

Le contenu du courriel de mon frère ressemble étrangement aux arguments de notre chère "bien-pensance" et de nombreux médias sur la colonisation et l'exploitation des peuples soumis. Je lui prépare une réponse qui ne sera pas piquée des vers. Je peux me le permettre car nos nez sont éloignés l'un de l'autre (sourire).

 

 

Posté par Guyenne à 14:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

08 juillet 2018

Les noirs ont repris la main pour quel résultat ?

South_AfricaUn frangin qui vit depuis une cinquantaine d'années en Afrique du Sud a fini par se mettre au "computeur" (comme il dit) me donnant ainsi plus de nouvelles. Il n'a jamais été un partisan de l'apartheid, bien au contraire mais il a pu constater que la gestion par les citoyens noirs laissait à désirer.

La situation économique en Afrique du Sud n'a fait que se dégrader depuis la fin de l'apartheid. C'est le foutoir dans les services publics avec les employés noirs. Les autochtones sont fainéants mais s'opposent à l'arrivée de noirs venant des autres pays d'Afrique.

Posté par Guyenne à 12:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


01 juillet 2018

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas même en couple !

MaroillesIl y a plusieurs semaines déjà, j'étais allé faire les courses seul. Au rayon fromager j'avais jeté mon dévolu sur un carré de Maroilles. Depuis, madame qui les autres fois m'accompagnait, en est à son deuxième achat. Si la pâte du milieu est à son goût ce n'est le cas pour moi qui la préfère plus moelleuse. Je découpe donc un quart du carré pour ma pomme que je laisse sous cloche à température ambiante et je commence par la partie fondante pour déguster ce fromage. Les 3/4 qui restent reposent au réfrigérateur. J'en découpe une autre partie (s'il en reste) à mettre sous cloche quand la première part est dégustée.

Détail amusant, la marque Fauquet est aussi ancienne que le circuit moto d'Assen aux Pays-Bas : 1925 où un GP motos de vitesse se déroule aujourd'hui.

Posté par Guyenne à 08:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 juin 2018

La terre va-t-elle être aspirée par un trou noir !

Trou_noirJ'ai lu un titre sur la page d'accueil MSN qui disait : "" La terre va-t-elle être aspirée par un trou noir ? "" Malin est celui qui pourrait nous le dire. Par contre, ce dont je suis certain, c'est que la France risque fort d'être absorbée par des trous noirs se faisant de plus en plus envahissants.

Posté par Guyenne à 16:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

Les socialistes, même non partageurs, osent tout !

PiscineAyant connu le propriétaire ayant fait construire cette piscine il y a de cela 24 ans, je n'exagerais donc pas en disant que celle-ci a un quart de siècle et que le liner a fait son temps. Celui qui en assurait l'entretien m'avait dit, il y a déjà quelques années, que cette piscine méritait une bonne réfection mais que son propriétaire, le troisième que je connais, avait des oursins dans les poches.

Etant justement présents lors d'une averse de grèle, le couple propriétaire en profitaient pour déclarer un sinistre afin que l'assureur prenne en charge le remplacement du liner. Sans être spécialiste, tout esprit sensé verrait que ce liner n'avait pas besoin de recevoir des grêlons pour être endommagé alors que la piscine était en eau à ce moment-là et vient seulement d'être vidée.

Si ces gens obtiennent satisfaction, j'aimerais connaître leur assureur car, comme aurait dit Coluche : "" Voilà une assurance qu'elle est bonne ! ""

Posté par Guyenne à 12:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 juin 2018

Mon motobineur/minitracteur et sa remorque sont toujours là !

Motobineur

Il y a déjà deux ans que je songe à me séparer de mon motobineur/minitracteur mais, de tergiversation en tergiversation, il est toujours là. Il m'est arrivé de l'utiliser dans cette configuration dont hier encore. Je suis allé au "bourrier", comme on nomme ici la décharge publique, quérir de la terre. Ma fille m'accompagnait à bicyclette. Grâce à ma pérégrination, j'ai déridé trois autochtones ayant d'habitude le visage fermé quand je les croise.

Me déciderai-je un jour à vendre ce matériel qui pour moi est source de bricolage dont je ne suis pas encore dégouté ?

P.S. : Tant pis, je laisse l'image telle que canalblog la présente même après un énième essai de redressement. J'ai tenté de la placer à l'envers dans mon dossier "Images" en espérant qu'elle apparaitrait à l'endroit dans mon article, rien n'y fait. Quand j'écris que le monde tourne à l'envers en voilà la preuve.

 

Posté par Guyenne à 17:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 juin 2018

Voilà enfin l'été, vite, mettons-nous à l'aise !

maaNe fixez pas trop l'image passant à l'envers car vous risquez de voux brûler les yeux. Le visiteur de longue date se souvient certainement de cette petite vidéo que je ressors chaque été depuis quelques années.

"" L'été sera chaud, l'été sera chaud, dans les culottes, dans les maillots... ! ""

Posté par Guyenne à 13:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]