Pauvre France

22 juin 2018

Mon motobineur/minitracteur et sa remorque sont toujours là !

Motobineur_a

Il y a déjà deux ans que je songe à me séparer de mon motobineur/minitracteur mais, de tergiversation en tergiversation, il est toujours là. Il m'est arrivé de l'utiliser dans cette configuration dont hier encore. Je suis allé au "bourrier", comme on nomme ici la décharge publique, quérir de la terre. Ma fille m'accompagnait à bicyclette. Grâce à ma pérégrination, j'ai déridé trois autochtones ayant d'habitude le visage fermé quand je les croise.

Me déciderai-je un jour à vendre ce matériel qui pour moi est source de bricolage dont je ne suis pas encore dégouté ?

P.S. : Tant pis, je laisse l'image telle que canalblog la présente même après un énième essai de redressement. J'ai tenté de la placer à l'envers dans mon dossier "Images" en espérant qu'elle apparaitrait à l'endroit dans mon article, rien n'y fait. Quand j'écris que le monde tourne à l'envers en voilà la preuve.

Posté par Guyenne à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


21 juin 2018

Voilà enfin l'été, vite, mettons-nous à l'aise !

maaNe fixez pas trop l'image passant à l'envers car vous risquez de voux brûler les yeux. Le visiteur de longue date se souvient certainement de cette petite vidéo que je ressors chaque été depuis quelques années.

"" L'été sera chaud, l'été sera chaud, dans les culottes, dans les maillots... ! ""

Posté par Guyenne à 13:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 juin 2018

Un encombrant pas très encombrant puisque suspendu au mur !

LicouJ'ignore quelle mouche a piqué madame mais elle s'est mise d'un coup à "retourner la maison". Ce matin j'ai dû lui décrocher le licou de cheval pour un dépoussiérage et cirage. Un objet récupéré dans les années 1970 dans un état lamentable auquel j'ai donné beaucoup de temps à sa réparation. Un produit plus du tout facile à trouver et loin de fournir la même qualité s'appelant "Sodibois" m'a permis de refaire les deux montants dont l'un était près de se briser en deux. J'ai supprimé tout ce qui était rongé par la vrillette et comblé les vides au Sodibois. Ce licou avait fière allure après réfection et est toujours clinquant de nos jours.

J'avais découvert Sodibois à l'occasion d'une dégradation volontaire de la porte de notre chambre à cause d'un blocage de la serrure. Le chambranle avait morflé suite à mon coup de savate. Sodibois que l'on trouvait facilement en supermarché m'a sauvé, la partie réparée étant devenue plus résistante que l'ensemble de l'huisserie. Sodibois c'était un mélange de poudre de bois et résine, facile à peindre ou à teinter comme vous pouvez le constater avec le licou.

Posté par Guyenne à 10:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 juin 2018

Quand madame se lance dans la création !

Cr_ations_de_madameMadame est très critique sur les émissions télévisuelles accusant nos présentateurs/producteurs d'aller chercher ailleurs et souvent le pire plutôt que de créer. Pourtant, c'est ce qu'elle fait en piochant dans des revues alors que votre serviteur cogite, dessine un croquis ou un plan et se lance dans la réalisation.

Je vous présente une eau de toilette qui donne envie de la boire et un bouquet de fleurs n'ayant comme plastique que le nom de la matière. Ce sont des créations de ma moitié et l'eau de toilette est pour le vieux car madame a ses produits Y.Rocher. Le bouquet plastique existe depuis belle lurette et madame l'a repris pour dépoussiérage. Quelle sera l'expression d'un humain du XXVème siècle quand il tombera sur cette découverte (sourire) ?

Nota : Ce n'est pas facile de réaliser des images sans bouger avec une tablette.

Posté par Guyenne à 11:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


15 juin 2018

Il était une fois à la télévision sur la chaîne Arte !

Three_girlsSouvenez-vous, sur mon blog, je vous avais présenté une bande d'affreux indo-pakistanais qui avaient violés des enfants pour en faire des prostitués. Cela se passait en Angleterre. Hier Arte nous a présenté un film en trois parties basé sur cette affaire. La critique du télé Z précisait évidemment que ce n'était qu'une fiction alors que dans le film il était précisé qu'il s'agissait d'une reconstitution réalisée d'après les éléments des procédures et procès. Le film retrace la période à partir de 2005 quand une des victimes a osé parler mais, dans la réalité, les pédérastes, pédophiles... sévissaient, dans plusieurs villes anglaises, depuis la fin des années quatre-vingt et il n'y avait pas que des filles chez les victimes. La police anglaise qui n'agissait pas s'est contentée d'un méa-culpa. Une femme inspecteur, dégoutée, a même démissionné et, encore maintenant, vient toujours en aide à l'une des familles victimes.

Posté par Guyenne à 19:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

Eau de toilette antillaise pour être givré !

Eau_de_toilette_antillaiseNous ne pouvons pas tous, comme Pétronille, sentir la menthe ni la vanille givrée des Antilles. Ma moitié qui n'en est pas à une expérience près dans sa recherche du naturel, a trouvé une recette d'eau de toilette que je qualifie d'antillaise à cause de son élément de base. Madame m'a concocté une eau de toilette avec un mélange de plantes dont j'ai oublié les noms et du rhum. Ces derniers jours, elle me reprochait ne pas avoir mis de son eau de toilette sur ma barbe bien que j'affirmais le contraire. Le lendemain matin, lui adressant quelques mots, elle me déclarait que mon haleine sentait le rhum. Son eau de toilette fait donc de l'effet car mieux vaut exhaler un parfum de rhum plutôt qu'un relent de cul de basses fosses (sourire). Madame n'était pas de cet avis et craignant que mon taux de gamma GT ne prenne de l'élan, elle m'interdisait l'utilisation de sa préparation. N'étant pas adepte du gaspillage et n'ayant pas Gérard DEPARDIEU sous la main pour avaler mon eau de toilette, je continuerai d'utiliser celle-ci jusqu'à épuisement.

Posté par Guyenne à 10:39 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

12 juin 2018

Boulevard Voltaire cite un acte de bravoure totalement gratuit !

Caporal_StevenCe gars-là est bien trop blanc pour être clair par devant nos médias. Pour connaître son action et la partialité médiatique allez donc lire l'article signé par un ancien officier de gendarmerie vers ce lien :

http://www.bvoltaire.fr/entre-mamoudou-gassama-caporal-steven-difference-de-traitement/

Posté par Guyenne à 16:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

26 mai 2018

Une mise en jambes et un bouquet pour bien commencer la journée !

RosierCe matin à 7h, malgré un ciel incertain, je me lançais dans mon périple habituel de cinq kilomètres pédijambus. Au départ, j'ai tout de même croisé un tracteur à cette heure matinale. Contrairement à ma dernière marche que j'ai dû écourter, celle-ci n'a pas été gâtée par la pluie.

S'il en est un que la pluie ne gêne pas, au contraire, c'est un des rosiers à madame encerclant une entrée. Elle a voulu que je l'immortalise en imprimant l'image que j'en ai faite à l'aide d'une tablette, mon APN refusant subitement tout service (?).

Façon "trublion", je souhaite donc une bonne fin de semaine à...non pas à tous mais à mes quatre visiteurs commentateurs (sourire).

Posté par Guyenne à 09:03 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

24 mai 2018

Qui a tué Joseph SCIPILLITI ? La caste qui a créé le mur des cons pardi !

Joseph_ScipillitiJoseph SCIPILLITI  était un avocat "hors système" qui aurait dû servir d'exemple plutôt que d'être vilipendé. Ses collègues donneurs de leçons auraient dû l'imiter lui qui défendait souvent gracieusement au point d'être démuni sur le plan financier. Les médias le disaient proche de l'extrême-droite ce qui est le cas pour tous les français se détachant du politiquement correct. La caste du mur des cons et pas seulement elle, l'ont poussé au suicide.

Dans son livre testament il stipulait ceci :

Les syndicats et associations d'avocats sont pleinement dans le système. Pour lutter contre le statut de soumission de l'avocat, il faudrait d'abord le reconnaître, au risque de le faire connaître. Or, l'obsession de la profession, c'est l'image. Cette image faussement flatteuse décrite plus haut et au nom de laquelle sont acceptés tous les abaissements, toutes les humiliations, pourvu qu'ils ne soient pas connus au dehors.

En conséquence, je me permets cette conclusion :  << Chez la majorité des avocats, il n'y a pas que la robe qui est noire ... ! >>

Posté par Guyenne à 16:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]