Pauvre France

21 mai 2018

Quel intéressant commentaire sportif...mais cela ne nous regarde pas !

syahrinLe commentateur télé français vedette pour les GP motos se nomme Christian Choupin.

Quand les courses motos GP étaient retransmises par NT1 il était déjà là et montrait son érudition en prononçant le prénom de Lorenzo "Roré" pour Jorge mais à part cela... Les allemands qui se fendent souvent la poire sont peut-être faits sur le même moule mais je ne les écoute plus, me concentrant sur les images à l'écran.

Hier, j'ai suivi (par SAT) les courses motos 3 et 2 (dans cet ordre) sur eurosport Allemagne et j'ai basculé sur France 3 retransmettant exceptionnellement notre GP de France. Je retrouvais donc Choupin et j'utilisais mon casque d'écoute  tout en sachant que je serais agacé. Avant le départ de la course des GP, le français Zarko de l'écurie française TECH-3 était mis à l'honneur, ce qu'il mérite. Choupin s'est donc senti obligé de parler du coéquipier à Zarko, le malaisien (musulman et en image) Hafizh SYAHRIN, en nous livrant une information "sportive" capitale : une dérogation a été accordée à ce pilote pour surseoir au ramadan.

"" Voilà une info qu'elle est bonne ! "" comme disait Coluche dans son sketch sur les journalistes.

Posté par Guyenne à 14:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


16 mai 2018

Si notre monde a évolué, l'esprit de l'homme n'a guère changé !

Celui qui a une idée mais qui ne sait pas l'exprimer n'est pas plus avancé que celui qui n'en a pas (Périclès).

Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre pour qu'il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu'il n'ait pas le temps de la rébellion (Aristote).

L'argent est le nerf de la guerre (Cicéron).

En obligeant les gens à s'occuper de leurs affaires, on les empêche de s'occuper des affaires des autres (Beaumarchais).

La plus grande partie de nos concitoyens est réduite , par l'indigence, à ce suprême degré d'abaissement ou l'homme, uniquement occupé de survivre, est incapable de réfléchir aux causes de sa misère et aux droits que la nature lui a donnés (Robespierre).

La légitimité vient d'en bas mais le pouvoir vient d'en haut (Abbé Sieyès).

A méditer avec l'extrait d'un discours de l'Abbé Sieyès que j'ai déposé chez "trublion"  qui prouve que la France n'est pas un pays démocratique et ne saurait l'être !

Posté par Guyenne à 08:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

15 mai 2018

Définition de la société du XXI ème siècle !

XXI_me

Posté par Guyenne à 11:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

08 mai 2018

Me revoilà avec Ernest PARDO et son livre "La supercherie judiciaire" !

Des sujets qui commencent à m'intéresser principalement quand j'ouvre les renvois très nombreux, longs à lire mais  à ne pas manquer, comme celui renvoyant à Henri JANNES, polytechnicien et patriote ayant été cité par le Général De GAULLE. Son "watergate français" est sorti le 01/01/1978 sans tambour ni trompette évidemment. Le pillage de nos PTT avait été prévu sur 20 ans. Ce que le Général avait amassé, les suivants allaient le dilapider.

Extrait choisi :

Et gare aux dissidents qui s'exposeront à des sanctions diverses et variées telles que la suspension, l'exclusion, les interdictions et déchéances professionnelles, la révocation et autres mesures dont on peut citer en exemple les cas d'éminents professeurs de médecine, des sommités tels les professeurs JOYEUX, Bernard DEBRE, Philippe EVEN ; ceux des juges PASCAL et MICHEL pour la justice, celui d'Henri JANNES pour l'administration qui a dénoncé dans son livre "Le watergate français", le pillage en règle de l'administration des télécommunications par un réseau mafieux; le cas du docteur Loïc RIBAULT, menacé de mort qui a dû s'exiler pour cause de lèse profits crapuleux du cartel de l'industrie pharmaceutique et qui sera finalement assassiné le 12/06/2007. Au moment où sont écrites ces lignes est survenue la mort plus que suspecte de Claire SEVERAC auteur du livre "Le complot médical contre la santé". Celle d'Anne BOROCH "suicidée" le 01/08/2017, naturopathe auteur de plusieurs livres anti-big pharma, rejoignant Mitchell GAYNOR autre médecin holistique etc...

Dans le cas où un des commis du système se perdrait dans la voie pernicieuse de dénoncer ou de révéler les turpitudes dont il est témoin, il sera alors victime de son intégrité et le système va le neutraliser par tous les moyens comme le furent les juges Pierre MICHEL, Francis RENAUD dit  le shérif, Bernard BORREL, Yanne PIAT; Pierre BEREGOVOY et bien d'autres...  

Concernant Pierre Bérégovoy qui plaçait ses origines et honnêteté en avant, Mitterrand le détestait en partie à cause de cela. J'ai toujours pensé que Mitterrand avait piègé Bérégovoy avec l'aide de son ami Pelat et fait en sorte que la presse fasse état du "cadeau empoisonné" de Pelat à Bérégovoy. L'honnête homme issu du milieu ouvrier n'a pas supporté la gifle même s'il a été "aidé" par le placement d'une arme sous son nez.

Il faudrait citer aussi le "suicide" de François de GROSSOUVRE, chargé des chasses présidentielles, ami de Mitterrand lui aussi qui malheureusement s'était lancé dans les confidences. Ou encore Jean Edern HALLIER qui a osé écrire ce que médias et autres élites n'osaient dire, même si c'était par dépit de ne pas avoir été nommé ministre de la culture par Mitterrand, comme il l'espérait...

A suivre si vous le voulez bien !

 

Posté par Guyenne à 16:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 mai 2018

Une petite page humoristique qui se passe de commentaire !

CSG

Posté par Guyenne à 09:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 mai 2018

L'homme de la France libre et l'homme de Vichy ou le combattant et le combattu !

Combattant_et_combattuDe GAULLE, lieutenant, est blessé une première fois en 1914 puis une deuxième fois en 1915. Le 04/09/1915 il est nommé capitaine. Il est blessé une troisième fois d'un coup de baïonnette qui le laisse inconscient sur le terrain le 03/03/1916. Il y sera relevé par l'ennemi et donc fait prisonnier. Il changera cinq fois de camp et tentera à chaque fois de s'évader. Voilà pour la grande guerre. Le 27/12/1937 il est nommé Colonel.

Le 11 mai 1940, le colonel De Gaulle reçoit l'ordre de prendre en main la 4ème division cuirassée de réserve. Près de Laon, dans le secteur de Moncornet, il affronte les panzers de Guderian. L'opération s'avère positive même si la division française perd plus du quart de ses blindés. Malheureusement, les nombreux stukas allemands cloueront sur place les blindés du colonel De Gaulle aux abords des ponts de la Serre. De Gaulle est envoyé ensuite sur la Somme. Le 23 mai 1940, il est nommé Général à titre temporaire. Il obtient un succès à Abbeville ce qui lui vaut d'être cité à l'ordre de l'Armée. Début juin, Paul Raynaud, président du conseil le nomme sous-secrétaire d'Etat. De Gaulle joue les intermédiaires entre Raynaud et Churchill. Lors d'un retour de Londres sur Bordeaux où s'est retiré le gouvernement, il apprend en soirée la démission de Raynaud que doit remplacer Pétain. A ce moment là il sait que tout est fichu et décide de rejoindre l'Angleterre, avec l'assentiment de Raynaud, dès le lendemain 17 juin. Ce sera ensuite l'appel du 18/06/1940 et le commencement d'une période noire...

Mitterrand aurait - j'écris aurait car cela n'a jamais été prouvé - été blessé comme il l'a confié dans son portrait, par un éclat en cueillant des fraises des bois, le 14/06/1940...en plus devant Verdun comme une référence à la grande guerre. Il a tenu un fusil sans cartouchesavant d'avoir des cartouches mais sans fusil. Pourtant il a tiré mais jamais sur une cible vivante (?). Il n'a jamais accepté de se faire examiner au Val de Grâce. Avait-il peur que la supercherie, si c'en était une, soit dévoilée ? Un combattant ayant avoué n'avoir jamais pris la vie à quiconque même au combat (?). En lisant cela, nous en venons à nous demander s'il a vraiment été prisonnier pour pouvoir ensuité s'évader faisant ainsi mieux que De Gaulle. Il est connu que Vichy a négocié avec les allemands la libération de quelques personnages pouvant servir dans son gouvernement. Mitterrand était-il de ceux-là ? N'oublions pas l'attentat dont il aurait été victime dans la nuit du 15 au 16/10/1959 à l'observatoire à Paris qui n'était qu'une action simulée...

Mitterrand est le parfait exemple de l'individu égocentrique ne cherchant à mettre en valeur que sa personne alors que De Gaulle parlait peu de lui se disant grand timide mais cherchant à mettre la France en valeur. Depuis l'élection de l'homme de Jarnac intellectuels et médias de gauche font la part belle aux affabulateurs, égocentriques et simulateurs, généralement bien-pensant, les autres n'étant que des "vichystes". Inversons la vapeur mais pour le pire et non pour le meilleur.

 

Posté par Guyenne à 10:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 mai 2018

S'agissait-il d'une battue aux nuisibles là où il n'y a pas de cas de rage ?

ChevreuilCe matin, à l'occasion de mon périple pédestre à seulement deux cents mètres à l'Est du hameau, deux chevreuils débouchaient d'un bosquet. J'en étais étonné alors que la chasse est fermée depuis le 28 février. Vers la fin de mon trajet, cette foi à l'Ouest de la commune, je percevais un coup de feu. Je savais maintenant pourquoi les chevreuils rencontrés auparavant avaient pris la tangente. De retour au bercail, mon épouse qui venait de l'extérieur me disait avoir entendu deux coups de feu. J'ai connu d'autres lieux où les battues étaient fréquentes, une occasion de remplir la gibecière et le congélateur même hors saison de chasse.

Posté par Guyenne à 10:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

03 mai 2018

Le peuple des simples d'esprit faciles à berner !

"trublion" nous a présenté un livre sur la justice d'un certain Ernest Pardo. De par sa compétence en diagnostic d'entreprise il a été confronté à notre justice et à la cour européenne des droits de l'homme.

Ma moitié insistait pour que j'effectue l'achat de son livre mais il n'est pas vendu par Amazon. Son prix de 22,90 euros auquel il faut ajouter des frais d'expédition m'a incité à choisir la version électronique (9,99e) via Kindle pour PC que j'utilise déjà ne trouvant plus de place pour les livres chez moi. Colère de madame que j'ai apaisée en lui disant que le contenu de cet ouvrage ne va pas dans le sens qu'elle espérait. Madame croyait y voir des détails sur nos juges face aux actions illicites de la racaille des banlieues. Il n'en est rien car il est surtout question de tribunaux administratif et de commerce où la justice se fait complice du démantèlement de certaines entreprises.

C'est donc un livre que je conseille à ceux qui voudraient se lancer dans la création de leur entreprise où à d'anciens entrepreneurs comme l'était un de mes visiteurs, je cite "zalandeau".

Quelques extraits :

La cour européenne des droits de l'homme viole les droits de l'homme, viole la convention européenne des droits de l'homme et viole son propre règlement.

Le but de la justice n'est pas du tout de distinguer le bien du mal ni de dire ce qui est juste de ce qui ne l'est pas (...). La justice pénale sert moins à protéger la société contre le crime et les criminels qu'à lui procurer, au mépris de ses règles et des droits des plus faibles, une jouissance.

La peine de mort n'a pas été abolie en 1981 mais remplacée par la mort économique eu égard aux suicides qu'elle provoque.

Ernest Pardo a sa propre définition : "" La juridistique et la judiciaristique, c'est l'étude des moyens matériels et des méthodes informelles de perversion des textes et des procédures dans la commission d'un crime juridique et judiciaire ""

La séparation des pouvoirs se révèle être un partage, une répartition des tâches et des bénéfices entre copains et coquins qui s'entendent comme larrons en foire. Avant d'être élu, F. Mitterrand avait reconnu que la séparation des pouvoirs, comme la marine à voile, est une notion dépassée... Une fois élu il mettait en application cette mystification.

Une citation qu'a relevé votre serviteur dans le livre explique, un peu par l'absurde, ce qu'est la désinformation :

" Tant que les lapins n'auront pas d'historiens, l'histoire sera comptée par les chasseurs " (Howard ZINN).

Posté par Guyenne à 17:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 mai 2018

En mai, fais ce qu'il te plait !

MuguetAujourd'hui commence le joli mois de mai sous un ciel nuancé de gris et un très timide rayon de soleil. C'est le jour où ceux qui sont habitués à ne rien faire se lancent dans l'action comme disait d'Ormesson. Il s'agit bien évidemment de ceux qui représentent les salariés syndiqués.

Chaque année, sur son petit parterre, madame récoltait quelques brins de muguet. En ce 1er mai 2018 aucune clochette ne pointe le bout de son nez. Encore un qui fait grève. Faudrait-il le bannir si nous tenons compte de la tendance actuelle ? Pourquoi me direz-vous ? Simplement parce que, selon Pétain, le muguet du premier mai représentait la fleur du bonheur et du travail alors que nos médias reviennent inlassablement sur la triste période 39/45 et que le PS a créer la société du temps libre.

Quant à votre serviteur qui profite de l'argent des travaileurs, lui aussi a entamé une journée d'action en se mettant ce matin à la bricole. Quelle grève vais-je lancer ? Je ne sais pas encore mais, même si tous les jours se ressemblent pour moi, exceptionnellement, je ne ferai pas la grève de "l'apéro". Levons nos verres même si nous ne chantons pas à tue-tête, le temps se prêtant plutôt à la grimace : "" Il est des nôtres, il a bu son verre comme les autres ! ""

Posté par Guyenne à 11:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]